Moorea (5)

Le 7 octobre, journée tranquille, plage, repos.

Le ciel s’est couvert dans l’après midi et le soir, c’était le déluge (enfin, il pleuvait bien!)
Et voici une pomme-etoile : 

8 octobre, nous sommes partis sur un bateau pour une excursion le long de la côte nord de l’île, dans les 2 baies (opunohu et Cook, toujours lui, le capitaine James Cook, qui a exploré l’Australie et la Polynésie au XVIIIe siècle). 

Le ciel était gris le matin mais ça s’est dégagé en fin de matinée. 

Hôtel chic avec bungalow sur pilotis à 600€ la nuit :

Une maison typique de Moorea, pas le grand luxe mais en bord de mer :

1er arrêt baignade avec les raies et les requins. 

Célestin fait un câlin à une raie :

On a même vu une baleine et son petit, et Olivier a aperçu une tortue.

2eme arrêt sur un motu (îlot) où nous avons eu apéro (punch et bière à volonté) et buffet de poisson cru mariné, poisson grillé, poulet grillé, riz aux légumes, fruits locaux, ananas, oranges, bananes. 

Un beau chat blanc aux yeux vairons attendait les restes de poisson :

On nous a montré comment ouvrir une noix de coco avec un bâton. On a ramassé une noix de coco au bord de la route du retour. Comme on n’avait pas de bâton, on a fait comme on a pu mais c’est super dur. Moi j’ai vite abandonné après avoir quand-même bien transpiré. Olivier a persévéré et beaucoup transpiré aussi ! 



Après cette bonne journée, Célestin a pu finir sa rédaction pour sa maitresse, sur le thème »c’est bien de… » 

Demain, 9 octobre, c’est l’anniversaire de Célestin. Il est impatient, en parle depuis plusieurs jours ! On quitte Moorea demain matin par le ferry de 11h pour rejoindre Tahiti, où nous allons passer notre dernière journée en Polynésie française. On ira au restaurant demain soir pour fêter l’anniversaire de Célestin. Puis on ira à l’aéroport pour prendre l’avion, qui décolle à 3h30 du matin pour l’île de Pâques. On n’aura pas d’Internet pendant les 5 jours que nous allons passer là bas, donc fidèles lecteurs, soyez patients ! On reprendra la rédaction du blog dès le 16 octobre.

À bientôt 😉

Publicités

Moorea (4)

6 octobre, journée paradisiaque au lagoonarium. C’est un motu (îlot) où l’on débarque en pirogue à moteur. On nous attribue un cabanon pour la journée, il y a des tables pour manger ou se relaxer, eau, thé café et chocolat chaud à volonté. Et dans l’eau, des milliers de poissons, des raies et des requins qui sont quasiment apprivoisés. Ils sont nourris deux fois par jour et savent très bien à quelle heure le repas va être servi parce que 20 mn avant, ils sont déjà là à tourner. Un parcours est aménagé dans l’eau avec des cordes qui sont bien utiles compte tenu du fort courant. 

Départ en pirogue : 

Le motu : 

Notre cabanon : 

Une jolie déco sur l’île, un beau ciel bleu : 

Des tables pour pique niquer et bronzer : 


Un petit lagon peu profond à l’eau chaude comme un bain : 

Et des poissons de toutes sortes autour du motu, des requins et surtout des raies qui se laissent caresser au moment du nourrissage.

Le piroguier-plongeur-nourrisseur :











Célestin s’accroche à la corde et tend la main pour caresser la raie :












Une murène : 

Des kayaks à disposition : 

Bref, le paradis ! 

Seul point négatif de la journée, on a pris de bons coups de soleil !! 

Merci Élodie de nous avoir conseillé cet endroit de rêve ! 

Et une bonne bière près de la piscine à l’arrivée : 

Moorea (3)

5 octobre. Nous avons changé de lieu d’hébergement aujourd’hui. Nous sommes installés sur la côte sud de l’île de Moorea pour 4 nuits. On a une magnifique vue sur la mer, et une piscine.

On a eu du beau temps toute la journée, youpi ! Nous sommes retournés au belvédère pour une vue un peu plus dégagée qu’hier sur les deux baies de l’île. Il y avait un groupe de touristes en quad et leur guide nous a offert des tranches d’ananas bien juteux et sucré. Sympa ! 

Petit clin d’œil à Hippolyte et au handball club mothais : 

Nous sommes allés faire une petite balade dans les plantations d’ananas du lycée agricole et avons dégusté un excellent jus d’ananas.

Z1011369.jpg

Z1011371.jpg

Z1011372.jpg

Z1011374.jpg

Z1011376.jpg

Cet après-midi, nous avons profité de la baignade dans une eau toujours cristalline et chaude !

Sous le soleil, le dégradé de bleus du ciel à la mer est magnifique.

Paulin a photographié un nemo (poisson clown) et un serpent ou plutôt sans doute une murène. 

Et merci à tous pour vos commentaires, on pense bien à vous 😘😘😘

Moorea (2)

Ce matin, on nous a offert des pamplemousses du jardin pour le petit déjeuner. 

Puis on a profité des éclaircies pour aller à la plage. Tout le monde s’est baigné (même moi !), pour admirer les jolis poissons.

 Paulin a fait de très belles photos sous-marines. 

On a aussi vu 2 raies et un petit requin.

Le temps s’est couvert dans l’après midi. Nous sommes montés dans les hauteurs au centre de l’île pour la vue sur la côte mais c’était un peu sombre. 

On a parcouru la végétation et les plantations tropicales, notamment les champs d’ananas. 

Moorea (1)

Ferry de Papeete à Moorea à 9h ce matin. Après 30 mn de traversée, on arrive à Moorea. Le premier arrêt photo avec le panorama sur le lagon et les bungalows de l’hôtel Sofitel sont à la hauteur des mythiques cartes postales des plages de Polynésie ! 

Après avoir posé nos valises dans le bungalow qu’on va occuper deux nuits sur les hauteurs (très mignon), on repart profiter de ces magnifiques eaux couleur turquoise. 

Célestin très fier de son œuvre :

Le vent et la pluie sont venus interrompre notre farniente alors on a fait le tour de l’île en voiture.

On revient à la plage un peu plus tard. Paulin est aux anges, il nage dans le lagon translucide en admirant les coraux colorés et les poissons exotiques. 

Le soir au bungalow, Fox nous tient compagnie, comme l’aurait fait Graffiti! 

Au fait, j’ai oublié de vous dire que Paulin a été élu délégué de sa classe !!! La popularité de l’eloignement ! Il pourra assister au conseil de classe du dernier trimestre avec un peu de chance…

Tahiti (2)

Le temps est moins couvert aujourd’hui mais on a eu quelques gouttes de pluie. C’est pas de chance puisque c’est l’hiver austral, période à laquelle normalement il ne pleut pas. La saison des pluies tropicales commence en général plus tard, en novembre-decembre.  Ce ne sont que quelques gouttes mais les nuages gris rendent les couleurs ternes alors que c’est splendide sous le soleil. 

La vue de notre maison est quand même plus belle avec le soleil : 

Les paysages, avec les pentes verdoyantes des volcans, la mer bleue transparente, les fleurs et palmiers, ressemblent à Bali. Mais ici, c’est la France, cocorico ! 🐓 Les enfants sont tout étonnés d’entendre parler français. On entend aussi parler Tahitien, une langue qui ressemble un peu à l’indonésien. Olivier ré apprend à conduire à droite. Après 3 mois de conduite à gauche, ce n’est pas si simple ! Il confond le clignotant et les essuie glace mais il prend les ronds points dans le bon sens, c’est le principal !

On a acheté du saucisson et du camembert, miam ! 

Ce matin, nous sommes allés visiter la ville de Papeete qui est plutôt moche, il faut bien le dire ! On a fait le musée de la perle, qui est très intéressant, et le marché municipal. 

Musée :

Marché :

Port : 

Cathédrale : 

Le musée de la perle est en fait une bijouterie qui présente l’histoire de la perle, la fascination que les perles ont exercée sur les grands personnages de l’histoire, de Cléopâtre à nos contemporains en passant par les grands explorateurs, Christophe Colomb, Marco Polo ebloui par les parures du Roi de Malabar… Le musée explique aussi les méthodes de pêche puis de culture des huitres perlières, la technique de la greffe, ainsi que les différentes qualités de perles. Les bijoux proposés à la vente sont aussi beaux que chers… J’ai vu une magnifique paire de boucles d’oreilles à 20.000€, ce qui fait encore plus en francs pacifiques ! 

Après être rentrés pour déjeuner tardivement à la maison, on est allés à la plage mais avec les bouchons, on y est arrivés un peu tard. 

Après une courte baignade, on a assisté à un beau coucher de soleil. Les fleurs de tiaré parfument agréablement l’air. 

Demain, on prend le ferry à 9h pour Moorea. 

Tahiti

1er octobre 2017, le jour le plus long !

Brisbane : Réveillés une première fois à 3h45 parce que mon téléphone avait décidé de changer d’heure ou je ne sais par quel miracle, bref on a somnolé jusqu’à 4h45, heure de réveil prévue initialement pour aller à l’aéroport. Tout se déroulait sans encombre jusqu’à ce que l’on se rende compte que l’agence de location de voiture n’était pas à l’aéroport… Vérification rapide pour confirmer cet état de fait. Nous avions 2 solutions : tenter d’aller à l’agence qui se trouvait à 8km (qui en outre n’ouvrait qu’à 9h) puis revenir en taxi, et prendre le risque de rater l’avion, ou laisser la voiture sur le parking public de l’aéroport. On a choisi la seconde solution, confié les clés à un autre loueur de voitures, appelé le service d’assistance de notre loueur qui nous a annoncé qu’il allait nous en coûter 500$ (350€) de pénalité, soit !! On n’avait pas trop le choix… On était à l’heure pour monter dans l’avion, direction Auckland.

3h à attendre à l’aéroport d’Auckland à regarder la pluie tomber. Et nouveau départ pour Tahiti.



Passée la ligne de changement de date, la journée du 1er octobre allait donc recommencer ! 

Une petite danse tahitienne pour nous accueillir : 

Le temps de récupérer notre voiture de location, de trouver quelqu’un de sympa pour nous prêter son téléphone pour appeler notre hôte qui est venu nous chercher, nous l’avons suivi jusqu’à notre petite maison à 30mn de route de l’aéroport. On s’est couchés vers 1h30 du matin heure locale, mais pour nous, il n’était que 21h30, ou plutôt il était déjà 21h30 puisqu’ on avait gagné 24h : vous me suivez ? 😉

Ce matin, toujours le 1er octobre donc, on a fait la grasse matinée et on s’est levés sous un ciel gris. La maison est confortable et mignonne, sur les hauteurs avec vue sur la mer. 

Après un petit déjeuner à l’heure du déjeuner, nous sommes allés visiter le musée de Tahiti et des îles, une première approche instructive de l’histoire de la Polynésie française, son peuplement, sa découverte par les Européens, sa géographie, le formation de ces îles volcaniques dont certaines sont devenues des atolls, les poissons qui peuplent ses côtes.


Puis un petit tour à la pointe de Vénus et sa plage de sable noir