Tulum (4)

Nous avons visité les ruines de Tulum. Le site en bord de mer est magnifique mais il y avait une telle foule et il faisait si chaud qu’on n’a pas pleinement apprécié…

Les iguanes et les coatis ne semblaient gênés ni par les hordes de touristes ni par la chaleur !

Nous sommes ensuite allés pique niquer sur la plage pour profiter de notre dernier jour sous le soleil mexicain.

Et ce soir, une bonne tournée de crêpes à la française !

Demain, nous prenons l’avion à 14h pour Chicago. Changement radical de climat !

Publicités

Tulum (3)

Nous avons passé cette journée de Noël à Akumal, une magnifique plage à 30 km au Nord de Tulum. Il faisait très chaud.

On a mangé de l’ananas 

On a joué à la balle :

On a nagé avec des tortues et des raies : splendide ! Cette fois, c’est Olivier qui a fait les photos sous marines. 

On a observé le vol gracieux de la raie- léopard ou raie-aigle, majestueux ! 

Pendant que les tortues broutent tranquillement les algues au fond de la mer et remontent de temps en temps pour respirer.

En rentrant à la maison, les enfants se sont acharnés sur la pinata pour en extraire le contenu : plein de sucettes qui se sont avérées immangeables 😢 mais ils se sont bien amusés ! 




 

Tulum (2)

24 décembre, notre premier Noël sous le soleil !

Nous avons fêté Noël avec un couple franco-russe qui vit à New-York et qui loue une petite maison dans la même rue que nous. On les a rencontrés à la piscine cet après midi !

Ce matin on a préparé la déco de Noël dans notre petit jardin.

Ce soir à l’apéro, les enfants ont ouvert leurs cadeaux

Et nous aussi !

Puis nous avons installé les tables près de la piscine pour le repas de Noël

Les gars ont fait le barbecue

On a même offert à Célestin le gâteau d’anniversaire qu’il n’avait pas pu avoir le 9 octobre, il était ravi ! On a chanté joyeux anniversaire en français, en anglais et en russe !

Joyeux Noël à tous !

Tulum (1)

Tout d’abord, des nouvelles de Graffiti. Nos voisins se partagent la charge de s’occuper de notre chien depuis 6 mois. Après 3 mois environ chez notre voisine Caro, Graffiti est maintenant chez notre voisine Sandrine. Et il n’a pas pu attendre qu’on rentre pour tomber malade… Il a été opéré le 21 décembre pour des calculs rénaux. Il est sorti le 23 de chez le véto et le voilà de retour chez Sandrine avec une jolie collerette pour Noël. 

Après 3 jours chez le véto, Graffiti était content de retrouver Romain. 

Un grand merci à tous nos voisins qui prennent bien soin de lui, que ce soit hébergements, promenades, caresses et soins vétérinaires ! 

Nous on poursuit (ou plutôt on termine) notre voyage. Nous voici à Tulum où nous avons retrouvé nos amis de Niort, Annie et Alain, qui ont eu la bonne idée de venir passer des vacances au Mexique avant de s’envoler à l’autre bout de la Terre puisque Annie est mutée à Papeete en janvier ! Bon vent mes amis, c’était chouette de se revoir ici!

C’était le 22 décembre: bon anniversaire à Papi Michel !

Nous avons une maison dans un quartier résidentiel de Tulum, avec 3 chambres, 2 salles de bain avec WC et un troisième WC séparé, de l’eau chaude même dans la cuisine, ce qui est quand même plus pratique pour faire la vaisselle, ce qu’on avait pas eu depuis 6 mois ! Pas de machine à laver mais il y a des laveries pas trop loin. On a un petit jardin, et au bout de la rue, un espace commun avec barbecue et piscine, grand confort pour passer les fêtes !


Et aujourd’hui 23 décembre, bon anniversaire à Martin !

Nous n’avons rien fait de particulier, si ce n’est profiter du climat si favorable du Yucatan et des merveilleuses plages des Caraïbes, certes bondées mais bien agréables ! 




Même moi je me suis baignée, ce qui signifie qu’il devait faire 30° dans l’eau et 30° dehors 😀


Bacalar

21 décembre, bon anniversaire à ma petite Zoé 😘😘😘

Ce matin, il faisait chaud dès le réveil. C’est agréable de se reposer dans le hamac à l’hôtel. 

Aujourd’hui, nous avons profité du grand lac aux 7 nuances de bleus à Bacalar, au sud de la péninsule du Yucatan, presque à la frontière entre le Mexique et le Belize. 

Bacalar, comme Tulum et Cancun, se situe dans l’État de Quintana Roo. Les plaques d’immatriculation sont représentatives de cet Etat côtier. On y voit le fameux requin-baleine, qui vient se nourrir à proximité des côtes de juin à septembre. Paulin rêvait de nager avec ces géants mais ce n’est pas la bonne période. 

Le lac de Bacalar est réputé pour ses couleurs changeantes, du vert au bleu, au gré de la profondeur et de la lumière du soleil. Il est bordé de riches villas. On a fait un tour de bateau avec des arrêts baignade. Par endroits, le lac est très peu profond, mais à d’autres, là où les cenotes alimentent la lagune, la profondeur peut atteindre 90m et l’eau paraît plus sombre, presque noire. 












On a même pu se faire un gommage avec le sable du lac, chargé en soufre. L’odeur qui s’en dégage n’est pas très agréable mais ça laisse la peau toute douce !

Après la balade, nous sommes allés déjeuner dans un resto au bord du lac et avons profité des transats et de la balançoire sur l’eau tout l’après midi !


Demain, direction Tulum pour finir notre périple mexicain. On a loué une maison pour fêter Noël en toute intimité ! 

Edzna

Nous avons quitté notre hôtel de Campeche à 9h pour aller visiter le site archéologique de Edzna, à 1h de route de Campeche.

C’est un joli site, plus petit que Chichen Itza ou Uxmal, qui a connu son apogée à peu près à la même époque, entre 600 et 900 de notre ère. La cité s’étendait sur 25 km2, elle a été occupée jusque vers 1500 et comptait, selon les estimations des archéologues, entre 25000 et 70000 habitants.



La pyramide est différente de celles que l’on peut voir sur les autres sites parce qu’elle est percée de 27 chambres voûtées qui ouvrent toutes à l’ouest. 





On ne peut pas monter sur la pyramide principale mais sur les autres monuments. Les escaliers sont toujours aussi abrupts ! 

Après la visite, nous avons pris la route pour Bacalar. Malheureusement, le gps ne nous a pas très bien guidés… On s’est retrouvés sur de minuscules routes de plus en plus cabossées, au point qu’on a dû faire demi-tour et faire un grand détour pour rattraper la route principale. On a perdu près de 2h ! Nous sommes finalement arrivés à destination vers 19h30 heure locale (1h de plus que sur l’autre côte de la péninsule, soit 6h de moins qu’en France !)

Vu l’heure tardive, nous visiterons Bacalan demain !

Campeche

Aujourd’hui nous avons visité la ville de Campeche, ou San Francisco de Campeche de son nom complet, dont le centre historique avec ses jolies façades colorées est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

La cité a été fondée en 1540, plus de 20 ans après le premier débarquement des Espagnols dans le village Maya de Can Pech. Le port de Campeche est un emplacement stratégique pour la conquête de la péninsule du Yucatan. Alors que les Mayas avaient accueilli amicalement les Espagnols en 1517, lorsque ceux-ci reviennent sur la péninsule du Yucatan à partir de 1531, c’est pour soumettre et évangéliser les Mayas, qui ne vont pas pouvoir résister très longtemps. La ville coloniale de Campeche a un couvent franciscain, construit à partir de 1540, et plusieurs églises. 

La place de l’indépendance : 


La cathédrale date du XIXe siècle :

La ville s’est dotée de remparts à partir du XVIIe siècle pour se protéger des attaques des pirates. La contrebande et la piraterie se sont développées pour contourner le monopole commercial imposé par l’Espagne à ses colonies. La ville et les navires de commerce qui partaient du port de Campeche ont fait l’objet de nombreuses attaques de pirates au cours du XVIIe siècle. Les fortifications seront construites entre 1686 et 1704. 

Nous sommes montés sur les remparts :

Et avons visité un petit musée de la piraterie:

Nous avons marché un peu le long de la mer mais il faisait très chaud ! 

On voit beaucoup de coccinelles au Mexique, certaines modifiées au point qu’on les reconnaît à peine ! 

Les plaques d’immatriculation des voitures sont à l’image de la ville, très colorées : 

Cet après-midi, nous sommes allés au fort Miguel, un peu à l’extérieur de la ville, bâti également pour renforcer la défense de la ville contre les pirates.

Qui abrite un joli petit musée sur les Mayas, avec des pièces retrouvées sur les sites de l’État de Campeche, notamment dans les tombes. 

Un masque funéraire en jade :

Des statuettes :

Nous avons admiré le coucher de soleil sur la mer, les pélicans agglutinés sur les petits bateaux de pêche.

Et le soir, Paloma et moi sommes allées chez le coiffeur ! Paloma s’est fait désépaissir les cheveux. On aurait pu faire un coussin !

Demain, nous avons 6h de route pour traverser la péninsule, direction Bacalar. Nous espérons avoir le temps de visiter la cité Maya d’Edzna. On verra ! 

Là il est 21h et Célestin profite du jacuzzi (ou mini piscine plutôt parce qu’il n’est pas chaud et ne fait pas beaucoup de bulles !)