San Pedro de Atacama (3)

Nous avons encore perdu la matinée à diverses démarches… Il a fallu aller à la banque retirer beaucoup de liquide pour payer l’agence qui va nous emmener en Bolivie (500.000 pesos soit environ 680€ pour les 3 jours pour nous 5), puis changer des pesos chiliens en bolivianos (monnaie bolivienne) qui vont nous servir à payer les entrées au Parc, salar d’uyuni, 250 bolivianos par personne (30€). Vu qu’il n’y a pas de distributeur de billets en plein désert, il faut changer nos pesos ici mais avec les taux de change, ça revient beaucoup plus cher ! Le retrait de pesos chiliens au guichet s’accompagne déjà d’une commission pour la banque chilienne (2% environ) puis le bureau de change prend une bonne commission (environ 30%!!!). On a fait deux bureaux de change : le premier n’avait que 500 bolivianos en stock (60€), heureusement dans un sens parce qu’ils se sont pris 21€ de commission au passage ; le deuxième bureau de change, où nous sommes allés avec le gars de l’agence à qui on a raconté nos déboires, nous a fait un taux de change un peu moins coûteux, avec 11€ de commission pour les 90€ changés !! 

Ensuite, il a fallu qu’on aille à la police d’immigration parce qu’on avait jeté les petits papiers qui nous ont été remis à l’entrée sur le territoire chilien. On ne savait pas qu’il fallait les garder. Le gars de l’agence nous a expliqué que si on ne les avait pas pour passer la frontière, on allait devoir payer 600000 pesos (800€) !!! On a donc fait faire des duplicatas, gratis. En plus, les flics du bureau d’immigration étaient très sympas ! 

Nous sommes rentrés déjeuner avant de partir visiter. Nous sommes allés voir les pétroglyphes de Hierbas Buenas. C’était un lieu de repos, rencontres et échanges commerciaux des bergers en transhumance ou des caravanes qui venaient des plateaux andins vers le salar. C’était une zone de rétention d’eau qui permettait le développement de « bonnes herbes » pour nourrir les animaux. Les gravures les plus anciennes dateraient de 1500 ans avant JC. Ces gravures étaient un moyen de communication, d’enseignement, mais aussi sans doute un moyen de vénérer les divinités, de s’assurer de leur protection pour la subsistance des populations. On reconnait des lamas et des renards, des chamanes, un singe (à côté de celestin sur la photo), des flamants roses. 

On a vu de vrais lamas aussi. C’est vrai qu’il y en a un à Aigonnay, mais là des troupeaux entiers et des lamas de différentes couleurs ! Olivier s’est approché pour les photographier, mais pas assez pour les faire cracher !

C’est toujours très aride, notre voiture est couverte de poussière.

 

 mais il y a quelques petites fleurs et des cactus. 

Paloma a glissé et marché sur un cactus, en tongs, ça fait mal ! 

En fin d’après midi, nous sommes allés boire un verre à san Pedro de Atacama.

On a gouté au fameux cocktail Chilien, le terremoto (tremblement de terre) composé de pisco, jus de fruit, grenadine, glace à l’ananas, miam ! 

La jolie église en adobe (paille et terre), avec son plafond en bois.

Le marché couvert artisanal

Aujourd’hui, nous sommes montés à 3000m d’altitude seulement, il ne faisait pas froid. 

Publicités

Une réflexion sur “San Pedro de Atacama (3)

  1. Mamie JO dit :

    Je viens de découvrir l’Acatama 3, Je vois qu’il faut être vigilant concernant les papiers !!! vous avez pu profiter quand même de votre après-midi. Paloma a un grand sourire sur une photo ! mais attention aux cactus…
    Ce soir je m’envole pour Séville une petite semaine. Je vais vous suivre de près !
    Gros bisous à vous 5, bonne continuation.

    J'aime

Ecrivez-nous, on adore vos commentaires :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s