Java et retour à Bali

Après notre excursion au volcan kawah ijen, nous nous sommes reposés à l’hôtel puis avons fait un petit tour dans la ville de Banyuwangi. Ce n’est pas très touristique dans ce coin de l’île de Java et nous étions des stars pour les locaux, qui voulaient nous prendre en photo, surtout Célestin !

Nous sommes allés vers le port mais c’était marée basse, les jolis bateaux de pêche reposaient sur un lit de déchets… La pollution est un vrai fléau en Indonésie. Les rues et les plages sont souvent jonchées de détritus. Quelques projets de nettoyage des plages et de sensibilisation de la population aux dangers de la pollution commencent à voir le jour mais la route est encore longue.

La ville est très colorée, l’entrée de chaque ruelle est décorée

Les vélos-taxis également

Nous avons déjeuné dans un mini warung (petit restaurant traditionnel) au marché. Les propriétaires étaient ravis de nous recevoir ! Il ne faut pas être trop regardant sur l’hygiène mais c’était très convivial. On a utilisé Google traduction pour communiquer en indonésien !

Puis nous avons déambulé dans le dédale des rues du marché. Outre les marchands de vêtements, objets en tous genres, fruits, légumes, il y a aussi les vendeurs de fleurs utilisées pour les offrandes, de feuilles de bananiers qui servent à emballer ou présenter la nourriture ou les offrandes.

Après une bonne nuit de sommeil, nous sommes repartis vers Bali, via le ferry, avons longé la côte ouest vers le Sud. 

Petite halte à Perancak, un village de pêcheurs. On a déjeuné sur la plage

On a vu défiler des dizaines d’hommes qui embarquaient sur des petits bateaux pour rejoindre les magnifiques bateaux de pêche amarrés au large, appelés penisi. Ils partent ainsi chaque après midi pour rentrer chez eux le lendemain matin, après avoir pêché au large des côtes sud de Bali et avoir vendu leur poisson. Ils pêchent au filet, tendu entre 2 bateaux.

Sur la plage, nous avons rencontré un passionné de tortues marines. Fils d’un chasseur de tortues, il a consacré sa vie à la protection de l’espèce. Il a créé un centre de protection des tortues en 1997. Il nous a expliqué que les mentalités ont évolué et que les villageois ne chassent plus les tortues ni leurs oeufs, que les pêcheurs apportent ici afin de favoriser l’éclosion des bébés tortues, qui sont remises en mer aussitôt.  

Les enfants ont relâché des bébés tortues nés le matin même. On a fait une petite donation de 100.000 roupies pour le tout, bien moins cher qu’à Pemuteran !

Les enfants ont fait des dessins sur la plage mais ils sont battus à plate couture par les petits crabes, de vrais artistes de land-art ! Ils filtrent le sable à la recherche de leur nourriture et laissent sur la plage de minuscules boulettes de sable.

Le soir, nous sommes arrivés à Canggu, à l’hôtel United colours of Bali, fondé par des Français. On a un joli bungalow en bambous qui donne sur la piscine. 

Et nous avons dîné dans un warung, installés à la balinaise dans un cabanon surélevé en bambous, assis par terre devant une table basse.

Le patron s’est joint à nous pour la photo

Publicités

2 réflexions sur “Java et retour à Bali

  1. Gadé Géraldine dit :

    Encore une magnifique journée !!!!
    Vous aimez le poisson au moins ?
    J’en reviens pas de ces magnifiques logements avec des piscines de dingue ! Pas pressé de retourner dormir sous la tente avec du sable dans les sacs ?
    Bisous à tous
    J’adore ces bébés tortues !!! trop mimi !!!

    J'aime

Ecrivez-nous, on adore vos commentaires :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s