Johannesburg

Arrivée à Johannesburg le 25 juillet au soir, installation dans notre grand appartement à Sandton, un quartier chic et sécurisé de la ville.

Bon anniversaire Aude, qui fête ses 40 ans ce jour 😉

26 juillet – visite de Johannesburg en bus à impériale, au départ de Constitution Hill, quartier emblématique du chemin parcouru par l’Afrique du Sud de l’apartheid à la démocratie, où le site des anciennes prisons abrite désormais la Cour constitutionnelle protectrice des droits des citoyens. De grands noms comme Mandela ou Gandhi (pour ne citer qu’eux) ont été emprisonnés ici.

Du haut de notre bus rouge, nous avons découvert les différents quartiers de la ville, écouté (en français 😀) l’histoire de Johannesburg, ville dont la richesse et l’expansion sont nées de l’exploitation des mines d’or.

Un petit stop pour grimper (en ascenseur 😉) jusqu’au 50eme étage du Carlton pour admirer la vue panoramique à 360° sur la ville.

Puis un grand tour de Soweto en mini bus. Le fameux townships de Johannesburg où vivent plus de 4 millions de personnes aujourd’hui, où se côtoient différents quartiers très contrastés, des classes supérieures aux plus pauvres. Même si la visite a été rapide (2h de tour), notre guide, qui parle les 11 langues du pays, soit 9 dialectes africains outre l’anglais et l’afrikaans, était passionné et passionnant. 

Quand on parle de Soweto, on pense en premier lieu aux bidonvilles


Le bidonville de Soweto est né dans les années 50, lorsque les lois sur l’apartheid ont chassé les Noirs de Johannesburg, envoyés sur ces terrains rachetés par le gouvernement à des fermiers. Son expansion a ensuite été fulgurante.
Les bidonvilles sont désormais habités par les migrants, qui viennent de toute l’Afrique pour tenter d’échapper à la misère de leur pays, pour espérer trouver du travail à Johannesburg, la ville la plus riche d’Afrique.

Mais Soweto, c’est bien plus que cela, une ville dans la ville, le poumon de Johannesburg.

Dans la même rue, on peut voir la maison de Nelson Mandela et celle de Desmond Tutu, deux prix Nobel de la paix.

Voici la maison de Mandela, une maison en briques comme on en voit des centaines dans Soweto. Ces maisons ont été construites et mises à disposition par le gouvernement sud africain pour ses travailleurs des mines en 1935 puis au sortir de la seconde guerre mondiale, dans ce quartier appelé Orlando. Elles nous rappellent les maisons des mineurs dans le Nord de la France, comme à Wallers où nous avons vécu 😉

Ces maisons étaient au départ toutes identiques, 2 chambres, une cuisine, une salle à manger. Les toilettes étaient à l’extérieur et il n’y avait pas d’électricité. Les classes moyennes ont aujourd’hui investi, acquis ces maisons et les ont rénovées, agrandies parfois, donnant à ces quartiers une allure plutôt cossue. 

Soweto est devenue tristement célèbre en 1976, quand les émeutes des jeunes du quartier contre la décision du gouvernement d’imposer l’enseignement de la langue afrikaans dans les écoles ont été reprimées violemment par la police, qui a tué plusieurs enfants. Nous avons visité le Mémorial Hector Pieterson, un jeune de 12 ans tué en juin 1976. C’était très intéressant et émouvant. 

Voici les deux tours de l’ancienne centrale électrique qui sert aujourd’hui à faire du saut à l’élastique, et l’énorme stade de foot, construit en 1986, puis agrandi à près de 95000 places pour la coupe du monde de 2010 :

Publicités

3 réflexions sur “Johannesburg

Ecrivez-nous, on adore vos commentaires :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s